Un Manque de main d’oeuvre à la Chaudronnerie ABCI

Ecrit par le Ouest France
Mars 2019

La chaudronnerie ABCI, à Arzal, a fabriqué douze filtres géants pour un chantier de Veolia, ils serviront au nouveau système d’eau potable de Matalé, au Sri Lanka. Un gros chantier pour l’entreprise qui progresse mais peine souvent à trouver de la main d’oeuvre.
La chaudronnerie industrielle ABCI a beau avoir le vent en poupe et une progression constante d’année en année, elle peine souvent à trouver de la main-d’œuvre. « On cherche tout le temps à se développer et on forme en permanence » remarque Yvon Rialland, président de l’entreprise.

« Tous les métiers de la chaudronnerie sont sous tension car longtemps les métiers techniques ont été dévalorisés déplore-t-il. Là, si on trouvait deux chaudronniers, on les prendrait. »

Actuellement sur un effectif de 35 personnes à ABCI, trois sont des apprentis. « Je ne suis pas d’accord avec les chefs d’entreprises qui refusent l’apprentissage, en disant qu’après les apprentis iront voir ailleurs. Et alors ? Si tout le monde jouait le jeu, il y aurait de toute façon un turn-over et au moins on aurait des gens formés. Alors qu’il y a un risque de frein à notre activité faute de personnel ! »